Résidence secondaire: vous aussi, sautez le pas !

Dossier

Partager l'article :

Longère à la campagne ou villa en bord de mer ? Si vous rêvez de vous offrir une résidence secondaire, cet article fait pour vous le point sur les tendances et tout ce qu’il faut savoir pour concrétiser votre rêve dans les meilleures conditions.

 

Le marché des résidences secondaires se porte bien, merci, dopé notamment par la flambée de l’immobilier dans les grandes villes : de plus en plus de locataires urbains n’ayant pas les moyens de devenir propriétaires en ville font le choix d’investir dans une maison pour leurs week-ends et leurs vacances.

3,5 millions de résidences secondaires en France. (INSEE)

S’évader près de chez soi

Selon votre budget, orientez votre recherche sur la campagne – où les prix sont relativement abordables – ou le littoral – où la proximité de la mer a un prix. Quel que soit votre préférence, sachez que le Grand Ouest offre un maximum de choix ! Les terres d’accueil y sont aussi variées qu’accueillantes. Il est d’ailleurs étonnant de constater que de plus en plus de ménages investissent dans des résidences secondaires plutôt proches de leur domicile principal. L’idée n’est pas tant pour eux de se dépayser que de pouvoir d’évader facilement pour se ressourcer à quelques dizaines, voire centaines de kilomètres de chez eux. Il n’est plus rare, même, d’avoir ses deux pieds dans le même département ! Nombreux sont par exemple les Nantais qui mettent ainsi le cap chaque week-end sur le littoral, pour passer un week-end de détente à une heure à peine de chez eux.

 

50 % des personnes achètent à moins de 170 kilomètres de leur résidence principale. (LE FIGARO)

image dossier

Louer pour rentrer dans vos frais ?

Cette proximité est un atout car une résidence secondaire requiert une attention régulière. En effet, moins elle est occupée, plus une maison doit être entretenue. Et si, comme beaucoup de propriétaires, vous mettez votre bien en location pour limiter les dépenses, rentrer dans vos frais et payer les taxes, ne pas vivre trop loin facilite grandement la logistique. Les taxes, avons-nous dit… Oui, s’il est un critère à ne pas négliger lorsque l’on envisage d’investir dans une résidence principale, ce sont bien les impôts (eh oui, ce n’est pas le tout de rêver, encore faut-il garder les pieds sur terre…). Il y a bien évidemment la taxe foncière, mais aussi la taxe d’habitation qui, si elle est vouée à disparaître d’ici 2023 pour les résidences principales, restera en vigueur pour les résidences secondaires. Et si vous souhaitez revendre un jour votre bien, sachez que vous n’échapperez sans doute pas à l’impôt sur la plus-value.

 

36 % des Français envisagent sérieusement d’acquérir dans l’année une résidence secondaire. (LE FIGARO)

 

image dossier

En résumé, si vous avez pour projet de vous offrir une résidence secondaire, établissez soigneusement et en toute connaissance de cause votre budget : ainsi, vous serez 100 % prêt à saisir la meilleure opportunité lorsque celle-ci se présentera !

 

>> Ne passez pas à côté de la résidence secondaire de vos rêves, elle est sûrement chez VIVRE ICI

;